Le costume nuptial de Tlemcen

Le costume nuptial féminin incarne le principal événement festif de la communauté tlemcénienne. Il symbolise l’alliance entre les familles et la continuité entre les générations.Le rituel du costume constitue la séquence centrale de la fête : La mariée revêt une robe de type blousa réalisée dans un tissage artisanal de soie dorée. Des dessins symboliques au henné sont appliqués sur ses mains. Elle est entourée de ses soeurs, cousines et amies mariées, parées de leurs costumes nuptiaux. Une tante aide la mariée à revêtir le caftan de velours brodé, les bijoux et la coiffe conique qui complètent le costume. Les innombrables rangs de perles baroques protègent ses organes vitaux et de reproduction contre les esprits malfaisants. Elle est ensuite dissimulée sous un voile de soie flamboyant, héritage des rites nuptiaux berbéro-romains, pour quitter le foyer de ses parents. Sur les lieux de la fête, la tante dessine des motifs arrondis rouges et argentés sur ses joues et sous sa lèvre inférieure. Ces dessins circulaires visent à conjurer le mauvais sort pendant la durée du rite de passage. Le rituel appelé El-Djeloua se déroule à l'abri des regards des convives, sous le voile doré censé faire écrans aux esprits maléfiques. Protégée par le caftan, les joyaux et le maquillage rituel qui vient de lui être appliqué, la mariée peut enfin être dévoilée, admirée par les convives et danser.

PHOTOS

Film documentaire de 10 min