Sebeiba (Djanet, Tassili n Ajjer)

Le rituel et les cérémonies en eux--mêmes comportent deux phases : -celle des préparatifs, appelée "Timoulawine", s’étale du deuxième au neuvième jour du mois de Mouharram (le premier du calendrier lunaire musulman) ; et -celle de Sebeïba proprement dite qui a donc lieu le dixième jour du mois de Moharam. Les Timoulaouines consistent à s’entraîner au jeu du ganga (tambourin) et au chant pour les femmes et à la danse pour les hommes. Il s’agit de compétition pour la sélection des meilleurs danseurs, joueuses de ganga et chanteuses. Les huit soirées ont lieu dans des places consacrées : "Dag Zawiya" pour les gens d’El Mihan et "Kheila" pour ceux d’Azellouaz. Le rituel et les cérémonies du dixième jour quant à eux se déroulent en trois phases : - la première est dite "Tenfar". Les participants des deux villages se rendent au lieu-dit de Loghya (situé entre les deux villages), précédés par des danseurs en tenue guerrière dite « Takambout » et suivis par des groupes de femmes qui jouent des tambourins et chantent. - la seconde est dite "Tikemssine". Les participants mâles défilent en présentant leurs tenues vestimentaires ainsi que différentes armes. - la troisième est dite "Aghalay n awatay" (le renouvellement de l’année). Les participants au rituel et aux cérémonies font le tour du lieu consacré à cet usage et situé à la lisière des jardins des deux communautés, en faisant cliqueter les épées toujours accompagnés par le rythme des ganga et les chants des femmes. En fin de journée, les gens se dispersent.
  1.  - Rituel et cérémonies de la Sebeïba dans l’oasis de Djanet (PDF)
  2.  - Ritual and ceremonies of Sebeiba in the oasis of Djanet (PDF)

Film documentaire de 10 min