Eléments du patrimoine culturel immatériel

Les métiers et techniques liés à l’artisanat de l’or, de l’argent et du cuivre

Introduction :

Les métiers liés aux industries métallurgiques traditionnelles diffèrent entre eux selon les matières premières utilisées et selon les techniques de finition. L'artisanat de la gravure sur métal fait partie des métiers anciens qui visent à présenter un produit spécifique sous sa forme la plus belle et la plus pompeuse, avec des formes, des symboles et des dessins ayant une signification esthétique. Le métier de la gravure sur métal est lié aux lieux de son origine et de sa prospérité, au parcours de l'artisan, au degré de son habileté et au degré d'attachement de l'apprenant à ce métier, ainsi qu’aux moyens de son accomplissement et à la multiplicité des expériences lié à cela.

Les métiers de la gravure sur les métaux sont indissociables de leurs lieux d'origine : où ils sont nés et associés. Un bijoutier par exemple utilise la gravure pour décorer sa pièce selon bon lui semble et selon sa culture et son goût artistique. C’est la même chose pour l’artisan de cuivre. Ce décore change aussi en fonction du genre : s'il s'agit d'un ornement pour une femme ou pour un homme. Il change aussi en fonction de son utilité : s'il s'agit d'un ustensile de travail ou d'un article pour maison (une épée, un couteau, une cruche, une théière ou cafetière ou un tableau pour décorer les murs…), ainsi à travers les dessins, les styles et les gravures nous pouvons identifier un produit et estimer sa valorisation esthétique et antique.

Les zones urbaines d'Algérie et même ses zones les plus reculées ont connus les savoirs et savoirs faires lié à l’artisanat de la gravure sur métaux. Ainsi, les cités antiques de la bande nord de l’Algérie et même certaines villes intérieures et même de l'extrême sud ont connu cet art de décorer que ce soit sur l'or, sur l'argent ou sur le cuivre. Cependant, on trouve une nette différence d'une région à une autre en matière des matières et des techniques utilisées, dans les outils de fabrication et les symboles dessinés, sertis ou gravés sur les produits selon la demande et les goûts des consommateurs .

La gravure n'est pas une technique distincte de l'art du tournage du métal. Dans ce domaine, c’est le maître artisan qui peut entreprendre ces techniques ou les confie aux plus habiles de ses artisans, à celui qui a le plus d'expérience entre leurs mains. La gravure est une technique très raffinée et très délicate, pendant cet acte, il n'y a pas de place à l'erreur. Et c’est rarement que l'artisan arrive à corriger une pièce ratée. C’est après avoir donné la forme finale à un ustensile particulier que l'artisan le plus qualifié arrive à décorer son produit et puis, le graver. C’est ainsi que la gravure vient à la fin des étapes de fabrication, et elle-même a besoin d’une série d’étapes pour arriver au produit final tels que : le polissage et lustrage.

Consulter la fiche d'inventaire en PDF

Cette fiche est réalisée et traduite par: Dr. BENABDALLAH Zahia

En coordination avec :  Dr. Ouiza Gallèze et Dr. Bousalb Abdelmadjid & Dr.Faouzi Medjmedj