Tuesday, 15 February 2022 08:33

Le Cheval Tridactyle (Hipparion) d'Afrique du Nord s'est Éteint il y a Environ 1,7 million d'années, Confirmant son Extinction Mondiale selon un Schéma Gradient Nord-Sud.

Une étude paléontologique sur la dernière présence du cheval tridactyle d'Afrique du Nord (Hipparion) est publiée dans la revue allemande de Géologie et Paléontologie Neues Jahrbuch für Geologie und Paläontologie le 15 février 2022. L’étude est basée sur des restes fossiles découverts dans les sites plio-pléistocènes d'Ain Boucherit et d’Ain Hanech (Sétif) dans le nord-est de l'Algérie.

 

Ces sites font actuellement l’objet de recherches pluridisciplinaires par une équipe de scientifiques dirigée par le professeur Mohamed Sahnouni, Coordinateur du programme d'Archéologie du Centre National de Recherche sur l’Évolution de l’Homme (CENIEH) (Burgos, Espagne) et Directeur de Recherche Associé au Centre National de Recherches Préhistoriques Anthropologiques et Historiques (CNRPAH) (Algérie). Ces recherches portent sur la première occupation en Afrique du Nord.

 

L'étude, conduite par le paléontologue Jan van der Made du MNCN (Madrid) à laquelle ont collaboré des chercheurs du CENIEH, du CNRPAH et de l'IPHES-URV (Tarragone) a révélé la découverte de nouveaux restes fossiles du rare cheval tridactyle Hipparion ambiguum (Equidae) de sa localité type d’Ain Boucherit et la datation de la disparition des derniers hipparions nord-africains à Ain Hanech vers 1,7 million d’années.

 

Ces découvertes confirment que les hipparions se sont éteints selon un schéma gradient nord-sud. Ce modèle d’extinction a été décrit pour la première fois par Georges Louis Leclerc (comte de Buffon) dans son livre "Histoire naturelle au 18ème siècle", a déclaré le Dr Jan van der Made, premier auteur de l'étude.

 

Hipparion est un genre éteint de la famille des équidés. Il est plus primitif que le cheval moderne et se distingue de ce dernier par la morphologie des dents et le nombre de doigts. Les hipparions se sont éteints en Europe vers 2,5 Ma, en Chine vers 1,0 Ma et en Afrique subsaharienne entre 0,6 et 0,4 Ma. A l’instar d'autres groupes de vertébrés, le schéma l'extinction nord-sud des hipparions semble être lié à la baisse des températures globales qui a débuté au Miocène.

 

Les recherches conduites dans la vallée d’Ain Boucherit n’arrêtent pas de révéler des découvertes scientifiques de pertinence mondiale. Effectivement, en 2018, fut annoncée la découverte des plus anciens outils lithiques à Ain Boucherit, datés de 2,4 millions d’années dans la prestigieuse revue américaine Science, et en 2021 fut publiée dans la revue Quaternary Science Reviews la plus ancienne preuve d'outils acheuléens en Afrique du Nord datée de 1,7 million d’années. "La succession unique de dépôts fossilifères et archéologiques de la vallée de l'Oued Boucherit continue de révéler des découvertes de répercussion mondiale concernant la présence des premiers humains en Afrique du Nord ainsi que de faire la lumière sur un certain nombre d’aspects relatifs à la paléoécologie et à la paléobiogéographie des faunes mammifères du Plio-Pléistocène" déclare le Professeur Directeur du projet de recherche des sites d’Ain Boucherit-Ain Hanech.

 

Nouvelles dents fossiles d'Hipparion ambiguum découvertes dans le niveau archéologique inférieur d'Ain Boucherit (AB-Lw) daté d'il y a 2,4 millions d'années. Les dents ont servi, avec d'autres fossiles, à mener les recherches paléontologiques publiées dans la revue scientifique allemande Neues Jahrbuch für Geologie und Paläontologie.

 

Made, J. van der Made, K. Boulaghraief, R. Chelli- Cheheb, I. Cáceres, Z. Harichane & M. Sahnouni, 2022. The last North African hipparions – hipparion decline and extinction follows a common pattern. Neues Jahrbuch für Geologie und Paläontologie, Abhandlungen, 303/1 : 39-87. DOI : 10.1127/njgpa/2022/1037

Read 405 times

Éléments classés à l'Unesco

Banque nationale du PCI

 

Chaine Youtube - Documentaires

Site préhistorique de Ain Boucherit